Manuel de théologie pour tous MaBible.net - Faithfuel for you

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Home Theologie pour tous Le salut Extraits à méditer

Extraits à méditer

Envoyer Imprimer

Parlons du salut: extraits à méditer

Parfois, une phrase ou une affirmation suffit pour nous interpeller, nous faire réfléchir. Voici quelques extraits choisis de la section sur le salut dans Pour une foi réfléchie.

  • Dieu a le projet de rétablir la relation rompue avec les êtres humains. Pour ce faire, il se révèle à des hommes et des femmes avec qui il entre en relation d’alliance.

  • La loi énonce certes en quoi consiste le bien, mais elle ne donne pas le moyen de l’accomplir.

  • L’être humain ne mérite pas d’être sauvé, il mériterait au contraire d’être abandonné aux conséquences de ces choix et à toute l’action du mal, mais Dieu le sauve.

  • Dieu est celui qui donne la vie; il en est la source et le moyen de subsistance. Séparé du Créateur, l’être humain ne bénéficie plus que de façon partielle de ses dons.

  • La sagesse suprême de Dieu consiste à faire coïncider le pire des meurtres avec le plus grand amour qui soit.

  • Avec Dieu, l’autojustification ne fonctionne pas, parce qu’il nous connaît intimement et souvent mieux que nous-mêmes.

  • Croire, ce n’est pas seulement confier à Jésus le secteur religieux de notre vie, mais lui confier notre temps, nos loisirs, nos choix.

  • Les œuvres sont la conséquence de la justification, et non sa condition.

  • Devant Dieu, il est impossible de jouer un personnage.

  • Plus que de vouloir être zen, bien dans sa peau, le croyant est appelé à rechercher la sainteté.

  • La sainteté est à la fois un indicatif et un impératif. Il est décisif que l’indicatif précède l’impératif.

  • Le «faire» de Dieu correspond à son «être».

  • Le salut sur terre n’est qu’un acompte du salut complet réservé pour nous au dernier jour.

  • L’assurance du salut ne signifie pas que l’on puisse «se la couler douce»!

  • La foi n’est pas un pack «tout-en-un» que l’on recevrait à la naissance.

  • Si Dieu est souverain, il l’est dans tous les domaines. Nous devons notre salut, de A à Z, à Dieu et non à nous-mêmes.

  • Seul Dieu est capable de nous déterminer de l’intérieur et de nous permettre de dire un «oui» qui soit à la fois le nôtre et le sien.

  • Dieu ne doit rien à l’homme, et surtout pas la grâce.

  • Lorsque l’homme entend l’appel de Dieu, ce qui l’empêche de venir, c’est son péché, son incrédulité. Ce n’est pas Dieu.

  • Le salut est conditionné par la réconciliation avec Dieu.

  • La révélation biblique s’inscrit dans l’histoire humaine et lui donne un sens.

  • La foi n’est pas une œuvre humaine qui ajoute quelque chose à l’œuvre de Dieu.

  • L’Evangile est un message auquel l’être humain est invité à répondre en être responsable, en y adhérant de tout cœur.

  • Dieu est libre de recourir à des voies extraordinaires.