Pour une foi réfléchie

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Envoyer Imprimer

«Dieu ne parle à l’homme par aucune créature corporelle, il ne frappe point l’oreille d’accents qui vibrent dans l’air intermédiaire entre la parole et l’auditeur; il ne se sert d’aucune de ces images spirituelles, semblables aux figures des corps et aux fantômes de nos songes; et cependant il semble que l’oreille l’entend, car il semble qu’il parle par des organes corporels, et comme à différentes distances locales; ces manifestations présentent en effet de nombreuses similitudes avec les corps; mais il parle réellement par sa vérité même, langage qu’entend de l’esprit, et non de l’oreille, quiconque est propre à l’entendre.»

Augustin, La Cité de Dieu 11.1