Pour une foi réfléchie

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Envoyer Imprimer

«La déchéance de l’homme ne l’a pas destitué de tout être; en l’inclinant vers lui-même, elle l’a réduit à moins d’être qu’il n’avait quand il demeurait uni à celui qui est souverainement. Délaisser Dieu pour être en soi, pour se complaire en soi, ce n’est pas encore être néant, c’est s’approcher du néant.»

Augustin, La Cité de Dieu 14.13