Pour une foi réfléchie

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Envoyer Imprimer

«L’Esprit qui était dans les prophètes lorsqu’ils dictaient ce texte sacré était aussi dans les Septante lorsqu’ils l’interprétaient. Et assurément, cet Esprit, de son autorité divine, a pu rendre un autre oracle, comme si ce fût le même prophète qui eût énoncé l’un et l’autre, parce que l’un et l’autre serait, après tout, la parole du même Esprit.»

Augustin, La Cité de Dieu 18.43